La chronique des Bridgerton, un histoire de romances sur Netflix

Bonjour à tous ! Aujourd’hui je vous parle de la nouvelle série qui fait sensation sur Netflix : La Chroniques des Bridgerton. Cette série, tirée d’une série de romans, raconte la vie de la famille Bridgerton parmi la Haute-Société londonienne des années 1800.

L’amour et la famille au cœur de tout

La famille Bridgerton est une famille nombreuse : la mère vit avec ses sept enfants. Et Daphné, la plus âgée des filles débute dans la société. Clairement ça veut dire qu’elle sera courtisée par les hommes et devra tenter de trouver le meilleur parti, ou bien l’amour.

On fait aussi la connaissance de la famille Featherington d’un tout autre genre. Avec leurs trois filles qui font étrangement penser aux soeurs de Cendrillon, les parents Featherington attendent aussi cette saison de courtisans en espérant un mariage. Mais leurs espoirs sont un peu pris de court quand ils accueillent la fille d’un cousin dans leur maison.

Dans la série, la famille est au cœur de tout. Mais est suivie de très près par l’amour. Loin des mariages arrangés qu’on aurait pensé coutumes à l’époque, la série s’attarde sur les émois amoureux des personnages. Et il y a de quoi faire !

Amour interdit, alchimie extrême, amour secret… Presque aucun personnage n’y échappe, reprenant de nombreuses histoires d’amours clichés qui peuvent exister.

Dans cette saison, Daphné Bridgerton et le duc Simon Hastings sont les personnages principaux. Pour être honnête, il n’y a pas grand chose de surprenant ou d’attachant dans leur histoire d’amour. On se laisse beaucoup plus embarquer dans les intrigues secondaires ! Mais il ne fait aucun doute que les prochaines saisons feront justement plus de place au reste de la fratrie Bridgerton.

Le Gossip Girl de la haute société anglaise

Tout le grand monde est aux aguets des lettres de Lady Whistledown. Cette femme inconnue semble tout savoir du milieu de l’élite londonienne. Elle commente ce qui s’est passé lors des événements sociaux. Et surtout elle n’hésite pas à dévoiler les scandales ! On ne peut pas imaginer un meilleur moyen pour faire évoluer les nombreuses histoires qui s’entrecroisent.

Entre le milieu riche et cette mystérieuse voix, la série ressemble en plusieurs points à Gossip Girl. On retrouve ses personnages clichés. Même si les intrigues sont moins scandaleuses et l’univers plus étoffé.

La Chroniques des Bridgerton n’est pas forcément la série la plus originale. On peut aisément deviner à l’avance le déroulé des choses. Pour moi, la « révélation » de la fin de saison n’en était pas une tellement c’était évident depuis le début. Mais on garde ce même plaisir à découvrir petit à petit comment les problèmes des protagonistes vont se démêler. Reste à savoir si avec Bridgerton, Netflix saura s’arrêter au bon moment, là où Gossip Girl a perdu son intérêt.

Beaucoup d’idéalisme et un peu de modernité

L’histoire se passe dans un Londres des années 1810. Mais ce n’est pas une série historique ! C’est un monde idéalisé et modernisé que l’on découvre ici.

D’abord, les gens sont différents. En caractère, et surtout en apparence. Alors que récemment on a beaucoup parlé de Soul comme le premier Pixar avec un protagoniste noir, avec Bridgerton, Netflix ne se pose même pas la question. Ca fait plaisir de voir une série qui reflète le monde d’aujourd’hui, sans en faire trop.

La Reine d’Angleterre, une femme au pouvoir

Une autre partie un peu romancée est la place des femmes. Loin de moi de dire que la série révolutionne la place des femmes. On reconnait bien que les femmes étaient considérées comme surtout bonnes à mariées et à participer aux événements sociaux (c’est d’ailleurs ce qui constitue la Saison). Et surtout, série romantique oblige, elle sont encore cantonnées à leurs histoires d’amour. Même si Eloise Bridgerton entend bien changer quelques traditions.

Mais on ne peut que reconnaitre qu’ici, ce sont les femmes qui sont au centre et ont le pouvoir. Dans Bridgerton, les mères gèrent entièrement leur famille et les jeunes femmes ont leur mot à dire sur l’homme qu’elle vont épouser.

Un univers exagéré

Sur le plan artistique, Bridgerton est un soit un délice, soit une torture pour les yeux, ça dépendra de vos goûts. Tout est ultra coloré, des paysages aux tenues. C’est très accentué, la série fait très factice, mais ça nous rappelle aussi qu’on regarde une fiction, un divertissement, et non pas un documentaire reflétant la réalité.

Un paradis de robes!

Avec ce style assumé, la série se démarque des autres séries de drama avec un ton plus idéaliste et léger, loin des univers noirs et dramatiques auxquels on est habitués.

Et je suis particulièrement admirative du travail fait sur les costumes. On en rigole d’ailleurs dans la série : on ne porte jamais la même robe deux fois. Les costumes sont tout bonnement magnifique et reflètent parfaitement le ton coloré et léger de la série.

Il faut également noter les musiques très sympa, avec notamment quelques reprises de morceaux modernes que l’on reconnait avec plaisir.


Peut-on dire que La Chronique des Bridgerton sur Netflix est une série révolutionnaire ? Non. Ce n’est pas la meilleure série de tout les temps, elle n’est pas très originale et tout suspens est très vite dissipé. Mais la série n’en reste pas moins très plaisante à regarder grâce à son rythme et son style. Ce derniers temps, les séries lumineuses font du bien. On passe donc un bon moment devant la série, et c’est le principal. Mais si vous cherchez une série historique, passez votre chemin. J’oulie de préciser aussi, c’est indiqué à partir de 16 ans, donc ne montrez pas la série à vos enfant 😉

Retrouvez tous mes avis séries et films ici.

N’oubliez pas de vous inscrire à ma newsletter pour avoir un petit récapitulatif du blog et de l’inspiration tous les mois !

Étiquettes:

1 commentaire pour “La chronique des Bridgerton, un histoire de romances sur Netflix”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *