Films,  Séries et films

Le Bal des Folles sur Amazon Prime Video, la triste réalité des femmes du 19e siècle

Bonjour ! Aujourd’hui je vous fait découvrir un des derniers films que j’ai vus : Le Bal des Folles, disponible sur Amazon Prime Video. Le film raconte la vie de femmes internées au 19e siècles. C’est une belle mise en avant de portraits de femmes. Je vous raconte tout !

Le Bal des Folles, récit de la réalité de nombreuses femmes du 19e siècle

Le nom du film, Le Bal des Folles, vous parle peut-être. En effet, c’est l’adaptation d’un roman de Victoria Mas, publié en 2019 et qui a gagné le Prix Renaudot des Lycéens.

Le film Le Bal des Folles, réalisé par Mélanie Laurent, est disponible sans supplément sur Amazon Prime Video. Il raconte l’histoire d’Eugénie, une jeune femme de bonne famille dans les années 1880. Parce qu’elle entend les morts, La jeune femme est envoyée à l’hôpital de la Pitié Salpêtrière à Paris, autrefois réservé aux « folles ». Ainsi, le film dépeint le triste quotidien de ces femmes dites « folles », c’est à dire « hystériques », ou « mélancoliques ». Ces femmes sans défense étaient enfermées dans une institution, plus une prison qu’un hôpital, pour tester des techniques de « soins » dignes de techniques de torture.

Credit: Jean-Louis Fernandez
Copyright: Amazon Studios

La « folie » des femmes dans un monde misogyne

Eugénie est une jeune femme indépendante et instruite. Elle a simplement quelques petites crises de panique parfois, car elle entend des morts. Alors que son grand frère s’accommode avec un peu d’inquiétude de cette particularité, Eugénie est emmenée de force à la Pitié Salpêtrière, où on soigne les femmes « folles ». Le trouble d’Eugénie d’est dangereux pour personne, et finalement on ne sait pas si c’est sa « maladie » ou son indépendance qui ont poussé sa famille à l’interner…

A la Pitié Salpêtrière, plus de de distinction de classe sociale. Les patientes sont toutes logées à la même enseigne, dans le même dortoir. Eugénie est ainsi confrontée à la maladie des toutes les autres. Et il y a de quoi devenir réellement folle avec le bruit et les cris jour et nuit.

Dans cet hôpital, les patientes plus ou moins malades côtoient également les infirmières en charge de les soigner. Le grand point commun à toutes ces femmes ? Personne ne les écoute. On interne ces femmes sans aucun diagnostic, simplement parce qu’un homme de leur famille le demande. Les médecins (tous des hommes) ignorent également les compétences et les connaissances des infirmières qui suivent les patientes au quotidien. Bienvenue dans la triste réalité de toutes les femmes à la fin du 19e siècle…

Credit: Christine Tamalet
Copyright: Amazon Studios

Les « fous » ne sont pas forcément ceux que l’on croit

A l’époque, c’est le célèbre docteur Charcot qui dirige l’hôpital, et imagine donc les soins des patientes. Aujourd’hui, le docteur Charcot est surtout connu dans l’histoire médicale pour ses travaux sur la maladie de Charcot. Mais il a aussi réalisé de nombreux travaux sur l’hystérie, le terme utilisé à l’époque pour catégoriser de nombreux problèmes mentaux chez les femmes.

Les méthodes de Charcot, dépeintes dans le film de manière glaciale, avaient tout de méthodes de torture. On expérimente sur les patientes l’hypnose, les bains d’eau glacée, l’isolation… Et encore le film ne les montre pas toutes. Il ne faut pas non plus accabler le médecin, à l’époque c’étaient les pratiques globales. Au moins, Jean-Martin Charcot avait le mérite de reconnaitre que ces femmes souffraient d’une maladie, et pouvaient être guéries.

Par contre, malheureusement même à l’époque, le besoin de reconnaissance, d’être une star était déjà là. Les expériences pour tenter de soigner ces femmes se fesaient devant un public, preuve d’une certaine curiosité malsaine. Cette même curiosité qui poussait les gens de la haute-société à vouloir assister chaque année au « Bal des folles » pour au mieux observer, au pire se moquer, voire même profiter de ces femmes victimes de leur « folie ».

Credit: Thibault Grabherr
Copyright: Amazon Studios

En résumé :

Le Bal des Folles, disponible sur Amazon Video, n’est pas un film militant ou qui porte un message. Le film dépeint simplement la réalité de ses femmes du 19e siècles, qui doivent essayer de vivre comme elles le peuvent dans un monde masculin où on ne les laisse pas encore s’exprimer. C’est aussi une belle histoire d’amitié et de soutien.

N’oubliez pas de vous inscrire à ma newsletter pour avoir un petit récapitulatif du blog et de l’inspiration tous les mois !

Un commentaire

  • Doud

    Le livre m’a beaucoup aussi; je n’aime pas trop voir un film lorsque j’ai lu le bouquin auparavant. Malgré tout, je serai curieuse de voir ce film, tourné par une femme qui plus est!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :