Culture,  Livres

Les gens de Bilbao naissent où ils veulent, un roman rythmé et romanesque

Bonjour ! Aujourd’hui je vais vous parler d’un roman qui vient de sortir à l’occasion de la rentrée littéraire 2022. Les gens de Bilbao naissent où ils veulent est un roman de Maria Larrea, publié aux éditions Grasset. Je vous raconte tout !

Retrouvez tous mes avis lecture ici !

Le jury du Prix du roman Fnac

Avant de vous parler du roman, je voulais vous dire quelques mots sur la raison pour laquelle je l’ai lu. En fait, ce roman je ne l’ai pas choisi. Au printemps, la Fnac recrutait parmi ses adhérents des jurys pour le prix du roman Fnac qui sera annoncé demain (le 8 septembre). J’ai postulé, parce que pourquoi pas, et j’ai été prise ! On était quand même 400 adhérents sélectionnés pour le jury, en plus de 400 libraires Fnac.

Ensuite, nous avions deux mois (mai et juin) pour lire 3 à 6 romans. Oui, c’est peu ! Surtout qu’on recevait des romans au hasard. Je n’avais donc aucune idée de la taille des romans, et surtout de si ils me plairaient. J’ai réussi le pari de lire les 6 romans que j’ai reçu dans ma boite aux lettres. Parmi les 6, 3 m’on plu, 3 beaucoup moins, mais j’ai eu un seul vrai coup de cœur. Et c’est donc pour ça que je ne vous parlerai que de Les gens de Bilbao naissent où ils veulent, mon coup de cœur, qui se trouve également dans les 30 finalistes du prix.

L’histoire de Les gens de Bilbao naissent où ils veulent de Maria Larrea

En Espagne, en 1943, deux femmes donnent naissance à des bébés, qu’elles abandonnent. Ces deux orphelins sont les parents de Maria Larrea, la narratrice et autrice du roman. Après ce début improbable, Maria Larrea nous raconte son histoire et celle de sa famille. De l’enfance de ses parents à la sienne, on découvre l’histoire de cette famille d’immigrés espagnols en France, jusqu’à la découverte d’un secret inattendu.

Un roman plein d’énergie et de sincérité

Les gens de Bilbao naissent où ils veulent est un roman autobiographique raconté avec beaucoup de légèreté, d’humour, et de rythme. On sent la plume d’une réalisatrice. Dans ce roman, on ne s’ennuie jamais et on imagine tout. On découvre page après page des histoires souvent improbables, parfois banales, mais toujours intéressantes. L’histoire de Maria Larrea est digne d’un film, et nous est racontée avec beaucoup de talent.

L’écriture est simple et légère. Sans figures de style inutiles. Sans tourner autour du pot. Et c’est ce que j’aime quand je lis un roman. Juste le plaisir de la lecture, de la découverte d’une histoire palpitante. Et une fois n’est pas coutume, cette histoire est vraie.

Maria Larrea nous raconte son histoire avec beaucoup de sincérité. On s’attache vite à cette petite fille d’immigrés qui doit se frayer un chemin dans le système français. Une petite fille qui s’adapte à la vie de ses parents, qui l’aiment à leur manière, probablement plus qu’elle ne l’aurait imaginé. A ses parents, qui n’avaient rien d’autre que leur amour et leur envie de créer une vie ensemble, avec leur fille. Devenue une jeune femme indépendante, elle devra faire face au secret que ses parents ne lui ont jamais révélé.


En résumé

Etre membre du prix du jury Fnac m’aura permis de faire une vraie belle découverte pour cette rentrée littéraire. Les gens de Bilbao naissent où ils veulent de Maria Larrea est un très beau premier roman. Il est écrit avec un rythme incroyable et plein d’émotion et de sincérité.

Et vous, quelles sont vos belles découvertes de la rentrée littéraire 2022 ? Dites moi tout en commentaires !

N’oubliez pas de vous inscrire à ma newsletter pour avoir un petit récapitulatif du blog et de l’inspiration tous les mois !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :