Séries,  Séries et films

Messiah, saison 1, un rendez-vous manqué sur Netflix (avis)

Un pitch prometteur

Je ne savais pas trop à quoi m’attendre avec cette série, car l’histoire avait l’air vraiment intéressante, mais en même temps les différents avis étaient très mitigés. Messiah raconte l’arrivée d’un homme qui se considère comme le Messie, le « fils de Dieu ». Et à partir de là, le monde se demande si c’est vrai, ou s’il est simplement un charlatan. L’histoire semble intéressante donc, promettant de mêler religion, géopolitique et réflexion sur notre attitude aux médias. Mais malheureusement, si la promesse est là, elle n’aura pas tenu très longtemps…

Mais avec trop de défauts pour fonctionner

Qu’est-ce qui ne marche pas alors ? Trop de choses au final… On nous avait promis une série cosmopolite : des acteurs venant de partout dans le monde, des dialogues en plusieurs langues, des intrigues dans plusieurs pays. Mais quelle déception ! Si le premier épisode commence en effet en Palestine, très rapidement le « Messie » s’installe aux USA. Pourquoi ? Sûrement parce que pour les créateurs de la série c’est le centre du monde. On a donc affaire a une énième série américano-centrée, et à partir de là tout devient moins crédible. Al-Masih obtient le statut de réfugié en quelques jours, parce que c’est bien connu, un procès c’est rapide à obtenir. Il convainc sans mal des centaines de personnes de le suivre, réalise des miracles ultra clichés, et rencontre même le président des Etats-Unis (apparemment il suffit de faire quelque beaux discours pour ça) ! La série tourne vite plus autour de la crainte d’un menace terroriste que de savoir si on a vraiment affaire au Messie. Mais même là, apparemment ça n’inquiète que les américains. On ne croise pas du tout de services secrets d’autres pays en train d’enquêter. Et même les américains ne sont pas plus inquiets que ça car ils placent à peine deux personnes pour enquêter sur le sujet, alors que c’est assez important pour inquiéter le président… Enfin bref, vous l’aurez compris je ne suis pas très convaincue.

De plus, les personnages mis en valeurs ne sont à mon avis pas les bons. Car le personnage principal au final, en terme de temps à l’écran, est celui d’Eva, une agent de la CIA sans aucun charisme. Je ne suis pas sûre que ce soit la faute de l’actrice, car on ne lui a pas non plus donné grand chose à faire avec ce personnage dont la seule palette d’émotions est soit blasé, soit inquiet, soit triste. On perd donc une immense quantité de temps à voir cette femme réfléchir. alors que des personnages plus charismatiques, mieux travaillés et plus intéressants sont disponibles. J’avais bon espoir avec l’agent du FBI avec lequel elle travaillait, mais il est finalement parti sans réelle explication. Aviram Dahan, joué par Tomer Sisley, est lui aussi un rôle bien gâché. Car tout au long de la série il ne sert pas vraiment à grand chose, à par suivre ce qui se passe et être un love interest pour notre agent de la CIA. Même le Messie lui même mériterait beaucoup plus de temps d’écran. J’aurai aussi aimé voir les réactions du reste du monde, pas seulement de quelques américains pour la plupart ultra croyants.

J’ai l’air de décrire une série vraiment mauvaise mais ce n’est pas le cas, il y a beaucoup de bon et j’ai apprécié de la regarder. Le problème est plutôt que c’est une vraie déception. La série avait tout pour fonctionner : une histoire originale ancrée dans le monde contemporain, un thème qui touche tout le monde d’une manière ou d’une autre, des acteurs talentueux, une vraie distribution mondiale… Mais au final, plus qu’à un questionnement sur la foi, c’est à une simple enquête policière qu’on assiste, et clairement pas la plus passionnante.


Synopsis : Lorsque l’agent de la CIA Eva Geller découvre des informations sur un homme qui attire l’attention internationale suite à des actes troublant l’ordre public, elle ouvre une enquête sur ses origines. Alors que de nouveaux adeptes témoignant de ses miracles continuent de rejoindre ses rangs, les médias du monde entier commencent à se laisser séduire par cette figure charismatique. Eva Geller doit vite dénouer le mystère : est-il vraiment un être divin ou un simple escroc capable d’ébranler l’ordre mondial ?

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :