Culture,  Livres

Pour rien au monde : mon avis sur le roman de Ken Follett qui fait un peu peur

Bonjour ! Aujourd’hui je partage avec vous ma dernière lecture : le roman de Ken Follett Pour rien au monde, publié en France chez Robert Laffont. Je vous raconte tout.

Tous mes avis livres ici.

L’histoire du roman Pour rien au monde

Dans un présent qui pourrait être le notre, on découvre les actions de l’ombre des dirigeants pour maintenir la paix. Des agents secrets luttent contre le terrorisme en Afrique. Le ministre chinois des renseignements extérieurs essaie d’apporter de la modération dans le gouvernement communiste traditionnel. La première présidente des Etats-Unis tente de diriger avec diplomatie quand ses adversaires politiques appellent à l’action plus violente. Tous œuvrent en tout cas pour éviter une Troisième Guerre Mondiale qui serait fatale pour le monde. Mais alors que des petites menaces se multiplient, bien que les grandes puissances essaient d’éviter l’escalade, peut-on réellement éviter une guerre nucléaire qui peut devenir inévitable ? On espère que cela n’arrivera pour rien au monde.

Un thriller géopolitique

C’est un long roman que nous propose Ken Follett, mais pourtant pas du tout ennuyeux. Le début du roman, sans trop d’action, permet de découvrir les différents personnages et leurs rôles. Et ce n’est pas un effort superflu, car au fil des chapitres, on va suivre tour à tour ces différents protagonistes, aussi importants les uns que les autres. Puis le rythme augmente petit à petit, au fur et à mesure de l’escalade vers l’inévitable.

C’est intéressant de voir à quel point les alliances entre pays peuvent importer sur les décisions faites. La balance entre réagir trop ou trop peu est vraiment tendue, et dépendante des cultures et des personnalités.

Pour rien au monde : la guerre nucléaire dont personne ne veut est-elle inévitable ?

Au début du roman, on se demande bien ce qui va se passer. On est témoins de « petites » actions qui en elles-mêmes n’ont rien de très menaçant pour la diplomatie mondiale. Mais petit à petit, on se prend au jeu de ce thriller qui nous fait découvrir le quotidien de ceux qui se battent (au propre comme au figuré) pour maintenir la paix.

Malheureusement, c’est fascinant de découvrir comment cette guerre parait en effet inévitable. Quand un pays est attaqué, soit il réplique pour montrer sa force, quitte à risquer l’escalade, soit il ne fait rien, mais montre une faiblesse qui indique à tous une victime facile. Dans tous les cas il perd, et le but est que les autres perdent avant. Aucun dirigeant au monde ne souhaite sacrifier son peuple. Et pourtant, tous seront prêts à participer à cette destruction mutuelle pour être moins touchés que les autres. Et il n’y a pas de solution à cela. Un monde entier sans armes dévastatrices est impensable. C’est une réalisation qui est assez angoissante, surtout dans le contexte actuel…

Mais heureusement, ce livre n’est pour l’instant qu’une fiction. Une fiction réaliste, certes, mais on peut encore largement espérer que cela n’arrivera pas. En espérant que les égos ne se sentent pas plus importants que l’avenir de l’humanité.


En résumé

Pour rien au monde est un roman aussi palpitant qu’inquiétant. Il donne un avant-goût du pire qui pourrait nous arriver. Mais montre aussi tous les efforts qui sont faits pour éviter un conflit mondial. La plupart des pays croient encore à l’importance des relations diplomatique, et c’est quand même rassurant. Tant qu’il y aura des personnes qui se battent pour éviter d’en arriver au pire, il y aura de l’espoir.

Et vous vous l’avez lu ? Vous en avez pensé quoi ? Dites le moi en commentaires !

N’oubliez pas de vous inscrire à ma newsletter pour avoir un petit récapitulatif du blog et de l’inspiration tous les mois !

Un commentaire

  • Bea

    Bonjour. Un livre lu ce mois ci, qui fait un peu froid dans le dos. J’avoue avoir eu du mal à dormir une fois le livre finit. On se rend compte que tout est en equilibre pas toujours stable…. Et qu’un « rien » peut tout faire basculer.
    Pas la lecture a lire en ce moment.
    Mais, par contre, on rentre très bien dans le livre. Et le côté politique est bien accessible.
    Voilà 😀

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :