Séries,  Séries et films

The Outsider, la série adaptée du roman de Stephen King (avis)

En ce début d’année, HBO a commencé la diffusion d’une mini-série adaptée du roman L’Outsider de Stephen King (sorti en 2018). En France, la série est diffusée sur OCS (comme les autres programmes de HBO), au rythme d’un épisode par semaine, comme aux Etats-Unis. La série s’est terminée cette semaine dans un final époustouflant.

L’histoire de départ

Dans une petite ville américaine, on retrouve le corps d’un garçon affreusement mutilé. A la surprise des habitants, tous les indices pointent de manière indéniable vers l’entraîneur de l’équipe de baseball Terry Maitland, un homme très apprécié. Tout colle parfaitement (empreintes, ADN…). Sauf qu’au moment du crime, le suspect principal était également de manière indiscutable à plusieurs centaines de kilomètres… Le détective Ralph Anderson cherche alors à comprendre ce qui s’est passé. Il se demande surtout comment Terry Maitland pouvait être à deux endroits à la fois. On est donc aussitôt embarqués dans cette enquête passionnante, avec des retournement de situation qui remettent chaque élément en doute.

Une atmosphère sombre et inquiétante

Dès le début, tout est fait pour nous faire comprendre que l’on a pas affaire à un crime ordinaire. La mise en scène est très sombre et l’atmosphère pesante. On sent la menace qui pèse sur cette petite ville, amenée par une chose qui ne peut être qu’extérieure. La musique est également assez angoissante, avec ces coups de violons saccadés et presque perçants.

Les épisodes défilent à un rythme assez lent, prenant le temps de développer toutes les situations toutes les pistes, tous les personnages. Les dix épisodes ont tous leur utilité et on ne s’ennuie pas une seconde, tellement le suspens de l’enquête est prenant.

Entre l’incrédulité et le deuil

Avant l’enquête elle-même, la série met d’abord l’accent sur ses personnages. Et ils sont nombreux et complexes. La famille de la victime, dévastée et détruite par la mort horrible de leur garçon et avec des envies irrépressibles de vengeance. La famille du coupable présumé ne peut plus vivre à cause des réactions des voisins. Et elle est elle aussi dévastée par le deuil et l’injustice. Les enquêteurs dont qui prennent l’enquête tout en gardant leurs expériences dramatiques en tête… On assiste là à une fresque de deuil et d’impuissance qui touche toutes les personnes impliquées. Des sentiments renforcés par l’ambiance tendue de la série. Il faut d’ailleurs souligner l’excellente performance de tous les acteurs de la série, qui montrent ces moments difficiles à la perfection.

Comment expliquer l’inexplicable ?

Ce terrible cauchemar vécu par les personnages ne semble pas pouvoir être expliqué de manière rationnelle. Alors que tout le monde a besoin d’élément réels, logiques et tangibles pour avancer. Sauf que les indices tangibles se contredisent, tout en restant réels. La seule explication qui pourrait englober tous les éléments est une explication fantastique, une légende, une peur qu’on ne connait pas. Comment peut on donc croire en des légendes quand on est en plein doute et qu’on ne peut déjà pas se fier à la réalité ? Les personnages, pourtant très sceptiques, vont devoir s’ouvrir vers d’autres théories et des méthodes d’enquête moins orthodoxes pour évoluer.

Alors, on regarde ou pas ?

The Outsider est une excellent série policière et fantastique. Elle propose une enquête développée au détail, nous immergeant dans une ambiance tendue et cauchemardesque. Mais sans se laisser aller à la démonstration, c’est par le développement très humain des personnages que la série brille le plus.

Alors oui, je vous conseille de regarder cette série, en prenant le temps de savourer les épisodes un par un,


Synopsis : Le corps atrocement mutilé d’un garçon de onze ans est retrouvé dans une petite ville de l’Oklahoma. Les empreintes digitales et l’ADN présents sur les lieux du crime désignent aussitôt le coupable : Terry Maitland, l’un des habitants les plus respectés de la ville, entraîneur de l’équipe locale de baseball. L’affaire semble évidente à un détail près : Terry Maitland a un alibi en béton. Il était en effet à plusieurs centaines de kilomètres au moment où le meurtre a été commis. Le détective Ralph Anderson, proche de Maitland, est chargé de faire la lumière sur cette affaire pour le moins étrange. Et son explication pourrait bien dépasser l’entendement.

3 commentaires

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :