Séries,  Séries et films

The English Game : le créateur de Downton Abbey nous fait découvrir les débuts du foot

La semaine dernière, Netflix a mis en ligne la dernière création de Julian Fellowes (connu pour Downton Abbey) : The English Game. La série, inspirée de faits réels, raconte comment le football a évolué en Grande-Bretagne à la fin des années 1870, pour devenir le sport qu’on connait aujourd’hui. Mais bien plus que du football, ce sont surtout les différences de traitement de classes que la série illustre.

Les débuts du football

Le football a été codifié par l’élite anglaise, des riches aristocrates. Et a été adopté ensuite par des petites équipes, d’ouvriers et de travailleurs, jouant durant leur temps libre, après de dures journées à l’usine. On assiste d’ailleurs à quelques scènes de ce football original qui paraissent hilarantes quand on connait le sport aujourd’hui. En effet, à ses début, le foot c’était simplement des hommes qui courent après un ballon pour être le premier à l’attraper et à tirer. Bien loin des jeux de passes et des stratégies d’aujourd’hui.

Mais certaines équipes ouvrières écossaises commencent à évoluer dans leur jeu et à prendre compte du potentiel collectif du sport en développant de nouvelles tactiques. C’est pour cela que le dirigeant de l’équipe de Darwen décide de débaucher les deux meilleurs joueurs de l’équipe de Glasgow, Fergus Suter et Jimmy Love, afin de donner une opportunité à son équipe et à ses supporters de gagner la coupe nationale. Ce qui n’est pas au goût des joueurs de l’élite (également membres du conseil d’administration de la fédération) qui craignent de perdre le contrôle de leur sport.

Un combat injuste

A première vue, le jeu est injuste, il est impossible pour une équipe d’ouvrier de gagner. Ces hommes qui travaillent de 5 heure du matin à 9 heure du soir n’ont pas le temps de entertainer, et sont fatigués en permanence. Alors que les aristocrates peuvent largement se permettre des jours de repos (pour ceux qui travaillent) pour s’entraîner avec leur équipe.

Tout cela dans un contexte de lutte sociale, une époque où les salaires des ouvriers sont revus à la baisse régulièrement, créant grèves et révoltes contres la classe dirigeante. En quoi cela impacte le football ? Et bien avec moins de revenus, les équipes ouvrières ne peuvent compter que sur le soutien des supporters pour payer leurs déplacements. Des supporters qui suivent et soutiennent les équipes sans compter, dans l’espoir d’une victoire.

C’est pour cela que les clubs de Darwen et Blackburn vont décider de payer pour avoir de bons joueurs et avoir un espoir de remporter la coupe, chose qui est inconcevable pour la fédération dirigée par l’élite. Voilà qui marque les débuts difficiles de la professionnalisation du football.

Mais, alors que la plupart des membres des équipes de « gentlemen » souhaitent avant tout garder le contrôle de leur sport, d’autres, comme le banquier Arthur Kinnaird, visualisent l’impact que le football peut avoir sur le grand public. Et sont prêts à faire évoluer les règles.

Les luttes sociales au cœur de la série

La démocratisation du football

La série nous emporte vraiment en faisant comprendre les principaux intérêts de ce nouveau sport : la passion des joueurs pour la compétition et sa capacité à mobiliser tous les supporters autour d’une même cause. En effet, on observe que ce simple jeu de ballon est extrêmement important, surtout dans les petites villes ouvrières, où c’est la seule lueur de divertissement et d’espoir. Et on comprend ainsi comment ce sport a pu devenir aujourd’hui le sport le plus populaire du monde, avec des milliards de supporters.

Une série positive qui ne tombe pas dans les clichés

Sans tomber dans le cliché des « gentils » ouvriers contre les « méchants » aristocrates, The English Game montre l’évolution non seulement du football, mais surtout de la société anglaise à une époque marquée par la lutte des classes. Les personnages sont complexes et humains, dépeignant bien de nombreux problèmes de l’Angleterre de la fin du XIXe siècle.

Tout cela dans une ambiance assez positive de victoire et de passion. La série parfaite à binge-watcher quand on est confiné chez soi !


Synopsis : Angleterre, années 1870. Deux footballeurs issus de classes sociales différentes tissent des liens qui contribueront à démocratiser un sport alors réservé à l’élite.

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :