Culture,  Films

Spider-Man : No Way Home, l’araignée devient adulte dans un multivers prometteur (#NoSpoil)

Bonjour ! Aujourd’hui, je vais vous parler du film qui était probablement le plus attendu de l’année : Spider-Man : No Way Home. Promis, pas de spoilers, on va rester sur les informations officielles. Et comme ça vous pourrez toujours découvrir plein de choses comme je l’ai fait en allant le voir au cinéma.

Retrouvez tous mes avis séries et films ici.

L’histoire de Spider-Man : No Way Home

Comme je vous l’ai dit, pas de spoiler. Je vais reprendre les éléments des derniers films et des synopsis et bande-annonces pour vous donner l’histoire de Spider-Man : No Way Home.

A la fin du dernier film, Spider-Man (joué par Tom Holland), a vaincu Mysterio. Mais avant d’être vaincu pour de bon, ce dernier a dévoilé au monde entier que Peter Parker est l’homme-araignée. Et c’est pile ici que commence ce troisième film. Un chamboulement difficile à supporter pour cet adolescent presque ordinaire. D’autant plus que ses proches souffrent aussi de cette nouvelle, et des opinions divisées sur Spider-Man. Certains pensent qu’il est un héros, d’autres l’accusent d’être un assassin. C’est même tout l’avenir d’une vie normale que MJ et Ned doivent abandonner, simplement parce qu’ils sont amis avec Peter Parker.

Peter va donc voir le magicien Doctor Strange afin d’essayer de trouver un sortilège qui permettra au monde entier d’oublier que Peter Parker est Spider-Man. Mais le sortilège tourne mal, et ramène à la place certains des plus grands méchants des précédents films mettant en scène Peter Parker en Spider-Man. Ils arrivent prêts à se venger de l’homme araignée qui les a amenés à leur perte. Le jeune homme va donc devoir les renvoyer d’où ils viennent, sans oublier de sauver des vies.

Peter Parker affirme son style

Depuis ses premières apparitions dans les films de l’ère Marvel, le Spider-Man joué par Tom Holland tranche avec les précédents par sa jeunesse et sa légèreté. Une fois n’est pas coutume à Hollywood, cet adolescent a vraiment l’air d’un adolescent. Avec ses problèmes de lycéen, son intrépidité et son ignorance. Mais après avoir pris part aux activités des Avengers, Peter est devenu un jeune adulte. Il doit faire face à ses responsabilités et prendre des décisions difficiles.

Dans Spider-Man : No Way Home, on assiste à une vraie évolution de ce personnage. Peter a perdu son mentor et son anonymat. Il apprend à savoir qui il est vraiment et comment devenir un homme bien, malgré toutes les critiques. Sans perdre son humour Peter apprend désormais à faire face aux difficiles conséquences de ses actes. Et il est parfois le seul à pouvoir réparer ses erreurs. La phrase la plus célèbre de l’univers de Spider-Man n’a jamais été aussi vraie : un grand pouvoir implique de grandes responsabilités.

C’est prometteur pour la suite, en tout cas pour moi qui aime beaucoup ce personnage joué par Tom Holland. On découvre un Spider-Man toujours aussi ingénieux, mais bienveillant et plus mature, qui a su tirer des leçons du passer et prendre les meilleurs conseils de ses ainés. Je pense que l’aventure de Tom Holland en Spider-Man chez Marvel et Sony est loin d’être terminée !

Les prémices d’un multivers prometteur

Les amateurs de l’univers de Spider-Man doivent être ravis. Car on assiste en effet au retour des vilains les plus marquant de l’homme-araignée. Pour ma part, ça a été à la fois une belle redécouverte et de belles découvertes. En effet, je n’ai pas « révisé » comme certains avant de voir Spider-Man : No Way Home.

J’ai vu les films de la première trilogie (ceux avec Tobey Maguire) il y a longtemps maintenant. Et c’est donc avec beaucoup de plaisir que j’ai redécouvert certains vilains. Notamment le Docteur Octopus (que très honnêtement j’avais oublié), l’homme-sable, mais surtout l’inoubliable Bouffon Vert, avec un Willem Dafoe toujours extraordinaire dans le rôle. C’est d’ailleurs lui le plus grand antagoniste de ce nouveau film. A l’inverse, je n’ai jamais vu les film « The Amazing Spiderman » (ceux avec Andrew Garfield). J’ai donc découvert de nouveaux vilains, avec une mention spéciale pour Electro, joué par Jamie Foxx, qui a l’air extrêmement puissant.

Ce retour des « meilleurs vilains » venant de trames historiques différentes est vraiment prometteur et lance l’arrivée d’un multivers chez Marvel. Mais là où le procédé est vraiment intéressant, c’est que Marvel a réussi cette arrivée et bien choisi ses personnages et acteurs. L’arrivée de tous ces univers donne la possibilité d’avoir de nouvelles histoires, toujours aussi humaines et divertissantes. Même si j’ai un peur peur d’être perdue par la suite, car je ne vais pas forcément voir tous les Marvel, et n’ai donc pas totes les références.


En résumé

Mais finalement, est-ce qu’il est bien ce film tant attendu ? Moi je dis oui ! Personnellement, je n’ai pas été déçue et j’ai vraiment passé un bon moment devant ce film divertissant, parfois drôle, parfois sérieux, mais toujours très humain. Et surtout j’apprécie l’évolution et le jeu du personnage de Tom Holland, mais également le jeu excellent de tous les autres acteurs. Avec un bonus pour la note d’humanité et d’espoir très présente dans le film.

Un point négatif ? En mettant l’accent sur la redécouverte des personnages du passé, le film a pris moins de temps pour créer des moments vraiment mémorables. Comme c’est souvent le cas avec le Marvel Cinematic Universe, on sent que ce n’est que le début d’une nouvelle histoire plus ambitieuse. Mais le film n’en reste pas moins très divertissant !

Sur le même terrain et dans un autre style, je vous conseille aussi de regarder le film d’animation Spider-Man New Generation qui, on peut le dire, est vraiment excellent. Spider-Man: No Way Home glisse d’ailleurs quelques références à ce sujet.

Et vous, vous avez vu ce nouveau Spider-Man ? Vous avez aimé ? Dites moi tout en commentaires !

N’oubliez pas de vous inscrire à ma newsletter pour avoir un petit récapitulatif du blog et de l’inspiration tous les mois !


Synopsis : Pour la première fois dans son histoire cinématographique, Spider-Man, le héros sympa du quartier est démasqué et ne peut désormais plus séparer sa vie normale de ses lourdes responsabilités de super-héros. Quand il demande de l’aide à Doctor Strange, les enjeux deviennent encore plus dangereux, le forçant à découvrir ce qu’être Spider-Man signifie véritablement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :