Culture,  Livres

Labyrinthes de Franck Thilliez, dans les dédales de la mémoire

Labyrinthes Franck Thilliez couverture

Bonjour ! Aujourd’hui on va parler lecture ! Je vais vous parler (sans spoiler) du dernier roman de Franck Thilliez : Labyrinthes, publié chez Fleuve éditions. Un thriller que j’avais du mal a lâcher. Le roman clôture la trilogie lancée avec Le Manuscrit Inachevé et Il était deux fois.

L’histoire de Labyrinthes

L’auteur nous embarque dans une enquête autour de l’histoire de cinq femmes : « la kidnappée », « la journaliste », « la romancière », « la psychiatre » et une cinquième qui sera la clé pour sortir d’un labyrinthe métaphorique mystérieux.

Un thriller passionnant

Si je devais le résumer en deux mots, ça serait « passionnant » et « effrayant ». Passionnant, car l’auteur nous tient en haleine jusqu’à la fin. Alternant tour à tour les histoires de cinq femmes différentes, toutes confrontées à des interrogations et des dilemmes psychiques.

Difficile de lâcher se livre avec un rythme excellent. Même si je pense avoir trouvé un peu trop tôt la solution de ce grand labyrinthe, j’avais vraiment envie d’aller jusqu’à la fin.

Ces cinq femmes ont vivent toutes des épreuves difficiles, et au premier abord il faudrait beaucoup d’imagination pour découvrir ce qui les lie. Sachez que si vous aviez lu les précédents romans de Thilliez Le Manuscrit Inachevé et Il était deux fois, Labyrinthes vous apportera des réponses.

On alterne donc entre ces différents personnages et leurs histoires un peu (voir très) inquiétantes. Des histoires qui s’alternent dans un rythme soutenu et beaucoup de suspens.

Mais un roman un peu effrayant

Et oui, le dernier roman que j’ai lu était un feel-good. Là on change clairement de registre. Des sentiments un peu bizarres. En effet, d’un côté j’avais du mal à lâcher mon livre avant d’aller dormir tellement il était accrocheur. D’un autre, certains passages mettaient bien mal à l’aise, surtout pour une jeune femme comme moi. Je vous préviens donc que ce n’est pas forcément une lecture facile.

C’est un roman un peu effrayant, car les sujets évoqués dans le livre le sont. On suit le calvaire de Julie, une jeune femme kidnappée par un écrivain fou. Véra, une psychiatre obligée de passer une nuit dans un chalet perdu avec Sophie, une ancienne patiente devenue écrivaine. Et Lysine, une jeune journaliste qui se retrouve à enquêter sur le snuff art, des œuvres d’art ultra violentes qui mettent en scène viols, torture, meurtres… Difficile avec tout ça de ne pas être un peu parano, surtout quand on lis ce roman le soir.

En résumé

Labyrinthes est une enquête brillamment écrite, qui ne perd pas une seconde, tout en amenant beaucoup de réflexion sur l’art, les traumatismes et les troubles mentaux. Personnellement je regrette que le dénouement ait été un peu trop rapidement prévisible. Je ne me suis pas perdue dans le labyrinthe de Franck Thilliez, mais la lecture du roman est tout de même restée passionnante.

Je ne vous en dis pas plus pour ne pas gâcher le plaisir. Une chose est sûre en tout cas, je n’aimerai être à la place d’aucune de ces femmes… Un roman que je vous conseille, surtout si vous aimez cet auteur.

Et vous, vous l’avez lu, vous en avez pensé quoi ? Dites le moi en commentaires !

N’oubliez pas de vous inscrire à ma newsletter pour avoir un petit récapitulatif du blog et de l’inspiration tous les mois !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :